Nous utilisons des cookies

Sur ce site Web, nous utilisons des cookies. Pour la navigation sur notre site Web, vous acceptez l'utilisation de cookies. Vous trouverez ici des informations supplémentaires sur la façon dont nous utilisons les cookies et dont vous pouvez modifier vos paramètres prédéfinis: Déclaration de confidentialité sur la protection de données.

Brocoli Bio 250g graines à germer

0062
CHF 15.50

Jeunes pousses de brocoli - une forme saine


Les pousses de brocoli conviennent non seulement pour le traitement, mais aussi pour la prévention et pour rester en forme.

En effet, la substance végétale secondaire, le sulforaphane, ne se trouve que dans certains types de légumes, mais surtout dans le brocoli, les choux de Bruxelles et le chou-fleur. On dit que le sulforaphane a un effet bénéfique sur la santé.

Les pousses de brocoli contiennent des agents anticancéreux (sulforaphane) - ils ont une teneur élevée en

  • calcium, contiennent du soufre (construit les os et le tissu conjonctif, assure une peau saine)
  • potassium
  • magnésium
  • phosphore
  • sodium
  • fer
  • fluor
  • vitamines A, B1, B2, B6, C, E et de la niacine.

Les pousses de brocoli soulagent les problèmes digestifs et sont utiles en cas d'ulcères d'estomac.
Les pousses de brocoli fraîches ont de loin la plus forte teneur connue en sulforaphane (10 à 100 fois plus que dans le légume du brocoli). Si les pousses ou les légumes sont mâchés, les parois cellulaires sont détruites et le sulforaphane est libéré. Il est donc recommandé de mâcher et de manger les pousses de brocoli lentement.

Doublez l'effet en mangeant - correctement préparé - du brocoli avec des pousses de brocoli. L'effet est encore accru si le brocoli ou les pousses de brocoli sont consommés avec d'autres pousses. Le mélange Bio Protection de sprossensamen.ch, par exemple, contient des graines de brocolis et de radis - qui sont également riches en sulforaphane. Restez en forme et mangez une portion de pousses fraîches tous les jours !

Pays d'origine des graines : Italie

 

Saviez-vous que..... ?

Article rédigé par Joscha Boner le 30.09.2019


Pourquoi les pousses de brocoli sont excellentes et comment je les utilise?

De petites pousses d'un énorme engouement. A juste titre ? Les germes de brocoli connaissent un regain de popularité auprès du grand public depuis environ 4 ans. Connues depuis longtemps, mais pas encore découvertes par le grand public, ces petites pousses vivent dans l'ombre. Lors de mon séjour en tant qu'employé dans la plus grande herboristerie de Suisse, je me suis rendu compte que la médecine les connaît depuis longtemps : il existe en effet des gélules de pousses de brocoli qui sont administrées en complément d'un traitement contre le cancer.

En tant que sproutarien enthousiaste, j'ai réfléchi au fait que les germes cultivés à la maison sont beaucoup moins chers et plus frais ; ils ne doivent pas non plus être séchés, moulus et mis en gélules. Il m'est beaucoup plus facile d'en faire des plats que de les prendre en comprimés. Si vous suivez le Blog Erdwandler depuis un certain temps, vous savez à quel point la fusion de la nutrition, de la cuisine et de la médecine est importante pour moi.

Dans ce texte, je vous laisse découvrir pourquoi le battage médiatique est si grand, comment cultiver soi-même des pousses de brocoli et, surtout, comment en faire une délicieuse soupe chaude et pourtant crue. Amusez-vous bien !

Pourquoi les pousses et les graines à germer sont si puissants?

Les germes et les pousses sont des graines de plantes qui ont pris vie ; dans les germes, on voit la racine et dans les pousses, on voit le ou les cotylédons (mono- ou dicotylédones). Pendant la phase de germination, de nombreux ingrédients de la graine, comme l'amidon et les protéines, sont transformés en glucose, en acides aminés et en de nombreuses vitamines qui n'étaient pas présentes auparavant dans la graine. Elles sont beaucoup plus faciles à absorber par l'organisme, car les protéines provenant de l'alimentation, par exemple, doivent d'abord être décomposées en acides aminés afin de synthétiser à nouveau des protéines pour la construction des cellules.

Les substances naturelles anti-fragiles telles que l'acide phytique sont également décomposées (ce qui n'empêche pas les minéraux d'être absorbés dans le sang). Les plantes à ce stade précoce de leur développement doivent croître rapidement et se protéger des prédateurs comme les escargots, les puces de terre, les petits mammifères ou de ma personne, qui aime les aliments crus (sauf que ça ne marche pas pour moi, je les mange quand même). Les bactéries pathogènes, les virus et les champignons sont également toujours présents dans le sol et pourraient devenir des défis pour les jeunes pousses. Les puissants antioxydants les aident alors à être résistants à ces mêmes agents pathogènes. En consommant ces pousses, les plantes nous donnent exactement ces pouvoirs, de sorte que nous devenons nous aussi résistants aux virus, aux bactéries et même aux radiations.

Les jeunes plantes ont tellement de vitalité et émettent de nombreux biophotons qui stimulent nos cellules. Le taux de croissance est énorme pendant cette période..........La vie bat son plein !

Ok, c'est parti pour le sulforaphane !

Comme vous le savez certainement, les légumes crucifères (c'est-à-dire la famille à laquelle appartient le brocoli) sont connus pour leur teneur en antioxydants et en composés soufrés. Ceux-ci aident à protéger nos cellules du stress oxydatif (j'ai déjà décrit ce qu'est le stress oxydatif dans : "Utiliser la nourriture vivante pour combattre la 5G", trouvé sur Earthwalker.com).

Saviez-vous que le chou-rave, le chou pommé, le chou de Bruxelles, le chou frisé, le chou-fleur et le brocoli sont tous botaniquement la même espèce végétale ? Le nom scientifique est toujours Brassica oleracea. Ce n'est que grâce à des décennies d'élevage qu'ils ont acquis leur aspect diversifié actuel. Le brocoli est une variété qui stocke une quantité particulièrement importante de sulforaphane, ou de son précurseur la glucarophanine, dans ses cellules.

La glucarophanine est un glycoside de l'huile de moutarde qui ne devient sulforaphane que lorsque les germes sont consommés (c'est-à-dire mâchés) avec son partenaire de réaction, l'enzyme myrosinase, dans une hydrolyse enzymatique (l'eau est séparée) ; un composé soufré qui est en fait une protection contre les prédateurs. La glucoraphanine et la myrosinase sont donc à l'état séparé dans la plante et ne deviennent la substance active, le sulforaphane, que lorsqu'elles sont consommées.

Dans la nature, cette substance sert à éloigner les animaux qui la mangent (car : sans manger, il n'y a pas de sulforaphane).

Important : si vous faites cuire des brocolis ou des pousses de brocolis, l'activité de la myrosinase est perdue. Cela signifie que la myrosinase du brocoli n'est pas stable à la chaleur!

Cela plaide en faveur de la consommation crue ! Cependant, il est également possible de faire revenir la myrosinase dans le plat en ajoutant de la moutarde.

Source : (https://www.nature.com/articles/s41598-019-46382-7)

Si la myrosinase de la moutarde (cette enzyme est beaucoup plus stable que celle du brocoli) est ajoutée, même après le processus de cuisson, encore PLUS de sulforaphane peut être formé. La raison en est que les cellules éclatent sous l'effet de la chaleur, libérant encore plus de glucoraphanine.

Clairement cela signifie : un peu de moutarde sur des pousses de brocoli chauffées réactive considérablement le sulforaphane ! Cependant, la vitamine C contenue dans les germes et les autres substances actives thermolabiles sont complètement perdues pendant la cuisson.

Pour les amis des aliments non chauffés : l'effet d'éclatement des cellules peut également être obtenu par la congélation ou le mixage (dans un mixeur performant).

Visitez le site sprossensamen.de pour les commandes de la zone UE !

Sur https://www.sprossensamen.ch/, seules les livraisons pour la Suisse et le Liechtenstein sont possibles.
Vous voulez commander à une adresse de livraison dans la zone européenne ?